Le Projet Educatif

Un projet Educatif et Social Global

La ville du Relecq-Kerhuon est gestionnaire d’une structure nommée « Maison de l’Enfance et de la Jeunesse », qui centralise des actions mises en œuvre par le service Education Enfance Jeunesse à destination de la population enfantine et jeunes.
 
Par cet ensemble d’actions, proposé par l’équipe pédagogique de la Maison de l’Enfance et de la Jeunesse, la collectivité organisatrice souhaite :
  • Proposer une organisation éducative de qualité, en dehors des temps scolaires, tout en répondant également aux besoins des familles concernant les modes de garde des enfants.
  • Contribuer à l’épanouissement de l’enfant et à son intégration dans la société, par des actions éducatives complémentaires de celles des parents et de l’école.
  • Favoriser le développement d’espaces d’accueil et d’activités attractives et accessibles concourant à l’insertion sociale des enfants et adolescents durant leur temps libre.
  • Permettre l’accès au plus grand nombre par des modalités pratiques adaptées aux besoins des usagers et de leurs familles.
  • Envisager les réponses à apporter en termes de petite enfance, enfance et jeunesse d’une manière générale, par un ensemble d’actions complémentaires ou transversales, identifiées sur le territoire.
 
Les actions portées par la collectivité, quelles soient ou non intégrées dans un cadre ou dispositif institutionnel (Déclaration DDJS ; Contrat Enfance Jeunesse, etc…) visent principalement à :
  • Aider l’enfant et le jeune dans la construction de sa personnalité
  • Promouvoir le lien social et intégrer l’enfant et le jeune dans son environnement local
  • Encourager les initiatives des enfants et des jeunes
  • Participer à l’apprentissage du civisme et de la citoyenneté 
 
La Maison de l’Enfance et de la Jeunesse du Relecq-Kerhuon, qui base ses actions quasi-exclusivement sur le temps libre de l’enfant est donc un des acteurs éducatifs participant à la construction de l’individu, en complément de la familles au même titre que l’école, et des autres intervenants culturels, sportifs ou sociaux du territoire.
 
Le Projet de structure se doit donc d’être en cohérence avec les autres partenaires du territoire sans oublier, bien sur, dans sa construction et son évaluation les usagers et leurs familles.
 
Suivant les modalités d’accueils, les intentions éducatives, et les moyens mis à disposition par la collectivité, et les conditions décrites, certaines actions sont déclarées auprès de Jeunesse et Sports, dans le respect du décret 2006-923 du 26 juillet 2006.